Histoire : que voir au Mémorial de la Shoah ?

La France compte de nombreux monuments et places historiques. On trouve le Mémorial de la Shoah parmi eux. Ce dernier trouve a été édifié après la deuxième guerre mondiale. Le site est de plus en plus visité en ce moment et accueille des milliers de visiteurs chaque année. Que voir au Mémorial de la Shoah ?

Histoire du Mémorial de la Shoah

Le Mémorial de la Shoah a été conçu pour être le lieu rappelant le massacre des juifs pendant la deuxième guerre mondiale. En un seul lieu, sont réunis un musée sur l’histoire des juifs durant la guerre, plusieurs lieux de mémoire ainsi qu’un centre de documentation des juifs contemporains. Ce dernier a été créé en 1943 par Isaak Shneershon et Léon Poliakov. Le mémorial du martyr juif inconnu a été inauguré en 1957. C’est en 2005 que l’ensemble du lieu prend le nom de mémorial de la Shoah, un site dédié au mémoire du génocide juif. En 2012, François Hollande a inauguré un mémorial se situant sur un site de l’ancien Camp Drancy. Le lieu n’est pas qu’un simple lieu de mémoire, il est également devenu un lieu touristique.

L’allée des justes

L’allée des justes n’est pas à manquer lorsque vous faites une visite du mémorial de la Shoah. On peut y découvrir “le mur des justes” et “le passage simplifié”. Ce dernier est une œuvre sonore de Miriam Backstrom et de Carsten Holler. Elle a été conçue en l’honneur des enfants juifs portés disparus lors de la guerre. Le mur des justes, quand à lui, est un hommage aux justes de France. Inauguré en 2006, il a été construit notamment par les architectes Antoine Jouve et Simon Vignaud.

Le mur des noms et tout ce qu’il faut découvrir d’autres

Le mur des noms est aussi incontournable lorsqu’il s’agit du Mémorial de la Shoah. Il s’agit des pierres provenant de Jérusalem et sur lesquelles sont inscrits les noms des 75 568 juifs déportés de France. Entre autres, une librairie consacrée sur le Shoah, sur l’histoire des juifs, sur le nazi et sur l’antisémitisme est à découvrir après le mur des justes. On y trouve également le tombeau du martyr juif inconnu dans une crypte sous le parvis. Il s’agit d’un tombeau en marbre noir où sont déposés des cendres de juifs tués dans les camps de concentration. Au centre du monument brûle une flamme éternelle en hommage à toutes les juives victimes des nazis. Entre autres, il y a également la salle du mémorial des enfants dont 3000 photographies d’enfants déportés y sont exposées.